Vendredi, 21 Septembre 2018
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Neuchâtel NE : Le nouveau Bronto a débarqué au SIS

Proposé par : admin Le 05/06/2008 à 21:50

SuisseA quelques améliorations près, le nouveau Bronto Skylift du SIS de Neuchâtel est un frère jumeau de l'ancien. Mais le déménagement à la Maladière va changer la façon de l'engager sur le terrain.




Vu de la nacelle L'articulation du bras élévateur permet, par exemple, d'intervenir de l'autre côté du faîte d'un toit. (David Marchon)

Depuis une dizaine de jours, le Service d'incendie et de secours (SIS) de Neuchâtel dispose à nouveau d'un Bronto Skylift, autrement dit d'un camion-nacelle dont le bras élévateur peut culminer à 38 mètres de hauteur. Commandé à fin 2006, le nouveau véhicule remplace le Bronto qu'un sapeur-pompier du SIS avait mis sur le flanc le 19 décembre 2006 à l'entrée nord du tunnel de Prébarreau.

«Le nouveau camion est à peu près la copie conforme de l'ancien», indique le lieutenant-colonel Jean-Pascal Petermann, commandant du Centre de secours du Littoral-centre. «Il comporte deux différences: avec une longueur utile identique, le bras élévateur fait moins de porte-à-faux une fois replié. Par ailleurs, il ne comporte plus que deux joysticks, ce qui en simplifie l'utilisation.»

Ce dernier changement demande toutefois une mise à jour de la formation des utilisateurs. De ce point de vue, l'Euro 2008 tombe bien: «Comme nous avons de toute façon supprimé toute grande instruction durant cette période, nous avons le temps de nous familiariser», constate Jean-Pascal Petermann. Qui, en principe, n'engagera pas le nouveau véhicule en intervention «tant qu'au moins la moitié de l'effectif n'aura pas été instruite».

Entre l'accident du premier Bronto et l'arrivée du deuxième, le SIS a déménagé dans sa nouvelle caserne de la Maladière. Ce changement va influencer la manière d'engager le nouveau véhicule.

«Son prédécesseur était stationné au Verger-Rond», rappelle Jean-Pascal Petermann. «il fallait donc envoyer au minimum un homme pour aller le chercher et l'amener sur le lieu de l'intervention. Maintenant que nous l'avons sur place, nous pouvons l'inclure dans le train de feu standard, du moins pour un certain nombre d'endroits. Nous sommes donc en train de réévaluer les 600 objectifs décrits dans notre documentation. Nous pourrons ensuite faire de même pour les autres endroits, sur la base de l'observation directe ou de l'expérience.»

Rappel: l'articulation du bras de l'engin permet d'intervenir, si nécessaire, par-dessus le faîte d'un toit, autrement dit au-dessus d'un pan de toit qui ne donnerait pas sur la rue où stationne le camion.

Le nouveau Bronto coûte 1,03 million de francs. Cette somme est venue de trois sources: la revente, pour 100 000 francs, de la carcasse de l'ancien Bronto, une indemnité de 440 000 francs versée par le fonds d'auto-assurance de la Ville, un fonds de réserve de l'Etablissement cantonal d'assurance et de prévention (Ecap) pour le solde. Le SIS paiera un leasing calculé sur 30% de la valeur de l'engin, indique Frédéric Mühlheim, commandant du SIS.

Quant au sapeur-pompier qui conduisait le premier Bronto lors sa dernière course, sa perte de maîtrise lui a valu 350 francs d'amende et un mois de retrait de permis. Sur la base de ces sanctions, le SIS a ouvert une enquête disciplinaire. / JMP

Source : L'Express - Jean-Michjel Pauchard

Neuchâtel NE : Le nouveau Bronto a débarqué au SIS

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !